Découvertes et coups de coeur en 2013

2013 est dernière nous, et c’est l’occasion pour moi de vous faire partager mes découvertes et coups de coeur de l’année passée.

Mode :

  • Les chaussures

Les chaussures que j’ai le plus portées ont été des chaussures de Beyond Skin et Good Guys Don’t Wear Leather :

beyond skin siren

IMG_20131231_151919

IMG_20140112_111839

duke

Je ne suis pas très bijoux, mais ceux de la créatrice Shlomit Ofir ont attiré mon attention. Ces bijoux sont également parfaits si l’on est à la recherche d’un cadeau.

shlomit ofir

shlomit

Je vis avec lui au quotidien et il supporte très bien les intempéries, tout en étant très pratique.

mattnat2

mattnat1

  • Connaître les couleurs qui nous vont ( color analysis )

Une découverte pour moi cette année, que je soupçonnais déjà : certaines couleurs nous vont mieux que d’autres, et ont même le pouvoir de nous mettre en valeur. D’autres, au contraire, peuvent rendre notre teint moins lisse et moins uniforme. Lorsque l’on connait les couleurs qui nous vont, faire du shopping est grandement simplifié ! Je conseille tant aux femmes qu’aux hommes de faire le test :)

Image de prévisualisation YouTube

Films et séries :

  • Voici mes films préférés, sans ordre particulier (attention la liste est longue :) Je suis une fan de cinéma et suis allée plus de quarante fois au cinéma en 2013 ) :

Si je devais en choisir trois, ce serait : Wadjda, Les garçons et Guillaume à table et Foxfire :)

foxfire

hunger games

la religieuse

le passé

les garçons et guillaume à table

man of steel

perfect mothers

syngué sabour

the place beyond the pines

wadjda

  • La série Homeland

Ma série préférée cette année a été Homeland :) Après un peu de mal à entrer dans l’intrigue, je me suis vraiment laissée emporter par tous les rebondissements.

homeland

 

claire danes

Livres :

J’ai beaucoup aimé « Les charmes discrets de la vie conjugale » de Douglas Kennedy.

douglas kennedy

Plats et recette :

  • Le curry vert au tofu

Cette année, ce sont les restaurants thaïlandais qui ont eu le plus nos faveurs, et le plat que nous choisissons en général est le curry vert au tofu, un régal épicé, juste ce qu’il faut ;)

curry vert

  • Les recettes de Cherrypepper et particulièrement les malicettes

Depuis que le magazine en ligne Cherrypepper a lancé sa chaîne de recettes sur youtube, je m’amuse à refaire toutes leurs recettes. J’ai particulièrement aimé les malicettes, que j’ai refaites trois ou quatre fois. Je remplace le le pavot par un mélange sel et poivre de Sichuan et c’est délicieux :)

malicettes 2

malicettes

muffins

cherry pepper

 

  • les galettes de Rémy

Il faut que je lui demande de m’apprendre à en faire ;)

galettes

  • la soupe aux patates douces, poires et cardamone du restaurant la Tambouille de Nainbus, à Mulhouse

Un délice !

tambouille

IMG_20140121_220820 IMG_20131206_185112

Voyages et bons moments :

Cette année, j’ai été gâtée, car j’ai pu faire deux voyages : un dans le sud de la France, près de Perpignan, et un à Rome. Ce fut de très beaux moments, une parenthèse grandement appréciée dans le quotidien.

sud de la france

rome 2

rome 1

 

rome3

rome4

rome5

rome6

  • Réviser avec de mignons chihuahuas

Cette année a aussi été marquée par des périodes de révisions intenses, et j’ai souvent eu pour compagnons de révision de gentils chihuahuas !

chihuahua

chichi

  • Sans oublier mon chat Sacha, qui me tient souvent compagnie ;)

sacha

Je publierai un article sur mes coups de coeur 2013 spécial beauté dans les prochains jours ;)

Le carnisme, ou le paradoxe du cheval dans l’assiette

Depuis une semaine, l’actualité concernant les produits carnés revient au galop (c’est le cas de le dire!) Pendant que des consommateurs s’offusquent de découvrir de la viande de cheval dans leur assiette, une auteure américaine, Melanie Joy, nous amène à réfléchir sur les animaux « consommables » et les animaux « amis », à travers son livre « Why We Love Dogs, Eat Pigs, and Wear Cows ».

Melanie Joy est psychologue et professeur de psychologie et de sociologie à l’université du Massachusetts de Boston. Par son expérience personnelle mais aussi par les cours qu’elle donne aux étudiants sur les attitudes envers les animaux, elle a pu dresser le portrait d’un système de croyance, le « carnisme », selon lequel il est considéré comme éthique de manger certains animaux.

Voici son interview, sous titré en français:

Image de prévisualisation YouTube

Elle a pu nous faire part de son livre à travers une conférence qu’elle a donnée en décembre dernier à Paris, dans le cadre de l’Association Végétarienne de France. Son intervention était décomposée en trois temps:

  • le vide dans la conscience: nous n’avons pas conscience d’avoir un choix à faire de manger ou non des animaux
  • les causes et les conséquences de cette absence de choix: manger des animaux est considéré dans notre société comme naturel, nourissant et nécessaire, et est perçu comme une norme
  • les solutions possibles: nous pouvons avoir de la compassion pour les animaux et être témoin des problématiques du carnisme.

Couv3

Nous vous invitons à lire son livre, en anglais, mais très intéressant.

Le livre qui a fait polémique aux Etats-Unis : Vegan is Love

Aujourd’hui nous vous présentons un livre en anglais pour enfants qui a fait parlé de lui aux États-Unis : Vegan is Love de Ruby Roth.

Ce livre explique aux enfants ce que « vegan » signifie, et pour cela aborde de nombreux thèmes, parfois durs.

Après avoir lu quelques articles consacrés à ce livre, nous avons décidé de satisfaire notre curiosité et l’avons commandé sur le site Book Depository.

La question qui nous trottait dans la tête était la suivante : ferions-nous la lecture de ce livre aux enfants de nos familles…Ou est-il trop traumatisant ?

Les critiques qui ont suivi la publication de ce livre concernaient en général son caractère inadapté aux jeunes enfants : il engendrerait cauchemars et angoisses pour ceux-ci…

Il faut dire qu’il aborde des sujets pas très drôles : l’exploitation des animaux pour l’habillement, les tests sur les animaux, les zoos et parcs aquatiques, les animaux de cirques, les courses, la pêche et la chasse

Voici les trois illustrations que nous trouvons les plus dures pour de jeunes enfants :

Mais ne réduire ce livre qu’à la souffrance des animaux serait injuste, son message va bien au-delà : il aborde aussi la nécessité de changer son comportement pour le futur de notre planète et ses habitants.

Et là c’est carrément génial, de très belles valeurs sont joliment illustrées par l’auteure. De belles images apaisantes permettent d’alterner avec les sujets plus durs. Au final, le message est positif.

Et une certaine limite est tout de même respectée : il n’y a par exemple aucune illustration d’abattoir…

Notre avis à prendre avec des pincettes concernant le public visé :

Nous avons distingué les enfants vivant dans des familles « végé » et les enfants vivant dans des familles « classiques ».

  • Chez les « végé » : si pour des enfants très jeunes et sensibles, il vaudrait peut être un peu patienter avant de leur présenter le livre, pour des enfants plus âgés, ce livre peut être une belle manière d’expliquer le choix de vivre « vegan » des parents. Mais difficile pour nous de déterminer une fourchette d’âge…
  • Pour les enfants vivant dans des familles « classiques », le livre pourrait s’avérer culpabilisant : ceux-ci n’ont par exemple pas la possibilité de décider pour eux-mêmes des sorties décidées par les parents (cirques etc).

Nous sommes loin d’être des spécialistes de la psychologie infantile et n’avons pas d’enfants. Nous étions curieux de découvrir ce livre. Nous serions ravis d’avoir l’avis de parents sur le sujet :)