Velicious : nous pouvons aider à la création d’un salon de café / restaurant à Strasbourg

Aujourd’hui, coup de projecteur sur une super initiative : la création d’un salon de café / restaurant vegan à Strasbourg nommé Velicious.

Afin que ce projet puisse voir le jour, une plateforme de financement participatif a été mise en place.

Environ 4.000 euros sur l’objectif de 15.000 euros ont été récoltés à ce jour (il reste 27 jours pour participer).

Vous pouvez avoir plus d’information ici. Une bande dessinée permet aussi de bien comprendre le projet.

Nous avons pu rencontrer le couple à l’origine du projet lors d’un repas à Sélestat et on ne peut que leur souhaiter beaucoup de réussite :)

J’ai très envie de découvrir la forêt noire, et vous ? ;)

forêt noire

cafe

gateau

pizza

veggie burger

On a testé un fast food végétarien turc

Il y a un petit moment que nous n’avons plus parlé de restaurants végétariens sur ce blog, et pour cause, il y en a très peu là où nous habitons. Ils se comptent sur les doigts d’une main, et même si certains sont bons et recommandables, nous aimons beaucoup la nouveauté !

Au détour d’une conversation avec ma collègue sur les plats typiques en Turquie, elle me signale l’existence d’une chaine de fast food turque qui, en plus d’être le « mac do local », se développerait dans un certain nombre de villes en Europe occidentale et en Amérique du Nord. Il y aurait autant de franchises que pour d’autres grandes marques de fast food, notamment en Allemagne, en Belgique, et aux Pays-Bas.  Son nom sonne assez local puisque la chaine se nomme « Çiğköftem » (prononcez tchikeufteum)

Avec de gros préjugés, j’ai tout de suite pensé au concept des Döner kébabs. Mais mon apriori est de courte durée quand elle m’annonce que cette chaine de fast food se spécialisait dans des plats végétariens voire végétaliens.

Intrigué par cette nouveauté, je m’informe sur internet pour en savoir un peu plus sur le concept. J’apprends qu’il existe une seule franchise en France se trouvant à… Mulhouse ! L’occasion de prendre son vélo et de tester ce nouveau resto…

1393947932

Il se situe près du centre-ville, à deux pas de la mairie et de l’arrêt de tramway « Grand Rex ». L’endroit est propre et lumineux. On remarque assez vite qu’on est entré dans une franchise de fast food et non pas dans un simple Döner, même si le concept est assez proche. Les couleurs sont vives, l’endroit est assez attirant.

Je suis accueilli par une personne derrière le comptoir, qui m’explique ce qu’on peut manger et la composition des menus. Il s’agit de boulettes de blé concassé (boulgour) en forme de bâtons et mariées avec des épices et des tomates, que l’on peut manger par 5, 10 ou plus. Les boulettes sont servies en « kit » avec une laitue, de la menthe, du citron, des galettes de blé et une sauce piquante, à confectionner soi-même. Le tout se mange froid.

Les menus sont des galettes de blé ou des hamburgers déjà prêts, avec les mêmes ingrédients que dans les kits.

Pour ma part, je choisis de manger le menu hamburger. Le sandwich est servi avec une boisson (un ayran par défaut, une boisson turque au goût salé, il faut aimer, ce qui est mon cas. Vous pouvez aussi choisir une autre boisson), et un batonnet de boulgour chaud. A la commande, on me demande de choisir le degré d’épices, en me conseillant de commencer par la version peu pimentée…

Mon menu
Surprenant et original, j’ai trouvé ça plutôt bon. J’en ai eu pour 4 euros, ce qui est très raisonnable.

J’ai tout de même voulu tester le kit à emporter, pour gouter une autre fois. Tout est emballé, et se présente comme ceci:

kit cigkoftem

La chaine insiste sur la fraîcheur de ses produits, et dans les franchises allemandes, l’argument « vegan » est mis en avant, comme sur cette affiche :

cigköfte_plakat

On peut trouver sur internet que certaines franchises allemandes n’hésitent pas à s’associer à la campagne « go vegan » de PETA. ça reste toutefois des initiatives locales.

En conclusion, c’est une bonne surprise, il fallait oser marier le fast food, un plat traditionnel turc, et du végétarien pour en faire un concept original, et qui a le mérite d’exister. Car pour l’anecdote Çiğ köfte veut dire en turc… boulettes de viandes froides ! Du végétarien donc, où les prix restent très abordables, et le personnel accueillant.

Adresse:

17, rue Franklin
68200 Mulhouse
03 89 31 73 98

Découvertes et coups de coeur en 2013

2013 est dernière nous, et c’est l’occasion pour moi de vous faire partager mes découvertes et coups de coeur de l’année passée.

Mode :

  • Les chaussures

Les chaussures que j’ai le plus portées ont été des chaussures de Beyond Skin et Good Guys Don’t Wear Leather :

beyond skin siren

IMG_20131231_151919

IMG_20140112_111839

duke

Je ne suis pas très bijoux, mais ceux de la créatrice Shlomit Ofir ont attiré mon attention. Ces bijoux sont également parfaits si l’on est à la recherche d’un cadeau.

shlomit ofir

shlomit

Je vis avec lui au quotidien et il supporte très bien les intempéries, tout en étant très pratique.

mattnat2

mattnat1

  • Connaître les couleurs qui nous vont ( color analysis )

Une découverte pour moi cette année, que je soupçonnais déjà : certaines couleurs nous vont mieux que d’autres, et ont même le pouvoir de nous mettre en valeur. D’autres, au contraire, peuvent rendre notre teint moins lisse et moins uniforme. Lorsque l’on connait les couleurs qui nous vont, faire du shopping est grandement simplifié ! Je conseille tant aux femmes qu’aux hommes de faire le test :)

Image de prévisualisation YouTube

Films et séries :

  • Voici mes films préférés, sans ordre particulier (attention la liste est longue :) Je suis une fan de cinéma et suis allée plus de quarante fois au cinéma en 2013 ) :

Si je devais en choisir trois, ce serait : Wadjda, Les garçons et Guillaume à table et Foxfire :)

foxfire

hunger games

la religieuse

le passé

les garçons et guillaume à table

man of steel

perfect mothers

syngué sabour

the place beyond the pines

wadjda

  • La série Homeland

Ma série préférée cette année a été Homeland :) Après un peu de mal à entrer dans l’intrigue, je me suis vraiment laissée emporter par tous les rebondissements.

homeland

 

claire danes

Livres :

J’ai beaucoup aimé « Les charmes discrets de la vie conjugale » de Douglas Kennedy.

douglas kennedy

Plats et recette :

  • Le curry vert au tofu

Cette année, ce sont les restaurants thaïlandais qui ont eu le plus nos faveurs, et le plat que nous choisissons en général est le curry vert au tofu, un régal épicé, juste ce qu’il faut ;)

curry vert

  • Les recettes de Cherrypepper et particulièrement les malicettes

Depuis que le magazine en ligne Cherrypepper a lancé sa chaîne de recettes sur youtube, je m’amuse à refaire toutes leurs recettes. J’ai particulièrement aimé les malicettes, que j’ai refaites trois ou quatre fois. Je remplace le le pavot par un mélange sel et poivre de Sichuan et c’est délicieux :)

malicettes 2

malicettes

muffins

cherry pepper

 

  • les galettes de Rémy

Il faut que je lui demande de m’apprendre à en faire ;)

galettes

  • la soupe aux patates douces, poires et cardamone du restaurant la Tambouille de Nainbus, à Mulhouse

Un délice !

tambouille

IMG_20140121_220820 IMG_20131206_185112

Voyages et bons moments :

Cette année, j’ai été gâtée, car j’ai pu faire deux voyages : un dans le sud de la France, près de Perpignan, et un à Rome. Ce fut de très beaux moments, une parenthèse grandement appréciée dans le quotidien.

sud de la france

rome 2

rome 1

 

rome3

rome4

rome5

rome6

  • Réviser avec de mignons chihuahuas

Cette année a aussi été marquée par des périodes de révisions intenses, et j’ai souvent eu pour compagnons de révision de gentils chihuahuas !

chihuahua

chichi

  • Sans oublier mon chat Sacha, qui me tient souvent compagnie ;)

sacha

Je publierai un article sur mes coups de coeur 2013 spécial beauté dans les prochains jours ;)

Un fast-food végétarien: le « East Side Burgers »

La faim nous guide parfois vers des lieux insolites. C’est ce qui nous est arrivé quand nous avons quitté le salon du Paris Vegan Day à la recherche d’un restaurant végétarien.

Le bruit court parmi le petit monde vegé qu’un fast-food nommé East Side Burgers a ouvert ses portes à Paris. C’est sûr que le concept est prometteur: un fast-food attire toujours du monde, s’il est en plus végétarien, l’endroit promet d’être branché et à la mode, tant pour le public novice que pour les plus avertis.

Devanture du East Side Burgers

Ce restaurant, qui s’apparente à un snack, puisqu’on y mange sur le pouce dans un lieu relativement petit, se situe dans le 11ème arrondissement de Paris. En fait, c’est assez facile à trouver, même pour les petits provinciaux comme nous. Il suffit de prendre la ligne 9 du métro, et de descendre à la station Saint Ambroise. Le East Side Burgers se situe juste en face de la bouche de métro. Pour notre part, nous avons pris la ligne 5, nous sommes descendus à la station Richard Lenoir, puis nous avons suivi sur une cinquantaine de mètres une avenue boisée (Boulevard Richard Lenoir) et avons tourné à la première à droite, pour tomber sur le snack.

Autant vous dire qu’il a fallu nous armer d’un peu de patience pour pouvoir goûter un hamburger végétarien ou vegan, une petite foule faisant déjà la queue devant l’entrée. Il est bon de préciser que nous nous y sommes rendus le jour du « Paris Vegan Day »  qui a attiré beaucoup de monde. Certains, comme nous, ont eu l’idée de manger végétarien dans un endroit un peu plus calme.

La décoration extérieure est sympathique, on dirait de loin un Café Starbucks, des tons vert sapin, il y a un air de déjà vu.

Nous commandons au comptoir, et avons le choix entre deux types de hamburgers: le fromager ou le forestier. Pour le deuxième, il y a l’option « vegan ».

En gros, dans un hamburger, vous avez un steak de tofu, des oignons frits, de la salade, une sauce, une tranche de fromage ou de substitut de « fromage », des champignons pour le forestier. Il semblerait que les produits Vegusto soient utilisés dans les hamburger, mais nous en sommes pas certain.

Nos deux menus
les menus sont prêts à être dévorés

Nous nous installons au sous-sol, très bien éclairé. Un haut-parleur nous appelle quand les menus sont prêts, ce qui est bien pratique. Les burgers sont accompagnés de frites excellentes et d’une canette de soda. On peut aussi ajouter un dessert, comme un cheesecake ou des cupcakes (vegans). A noter que le cheesecake était délicieux.

En conclusion, c’était bon, je n’oserais pas dire « comme un vrai fast-food », mais la ressemblance est marquante. Les prix sont corrects, environ 9 euros pour un menu, un tout petit peu plus cher qu’au McDo, mais il y a sans aucun doute la qualité et la marque de fabrique « veggie » en plus.

le burger "Fromager"   le burger "le Forestier" vegan
à gauche, le « Fromager » ; à droite, le « Forestier »

D’ailleurs, si vous n’êtes pas tentés par la formule « hamburger-frites », vous pouvez remplacer les frites par une salade coleslaw, et des quiches maison sont également proposées.

Infos pratiques:

60, Boulevard Voltaire
75011 PARIS

Burgers proposés à partir de 5,95 €
Carte bleue à partir de 13 €

Le site internet eastsideburgers.fr détaille bien la carte, elle change d’ailleurs chaque jour, et les semaines ne se ressemblent pas.

 

Paris Vegan Day 2013, on y va!

On ne pouvait pas faire l’impasse sur l’événement de l’année du monde végétarien: le Paris Vegan Day !

Paris Vegan Day 2013

C’est un événement qui a lieu tous les deux ans, et à Paris comme son nom l’indique. Le principe consiste à célébrer sous la forme d’un salon le mode de vie « vegan » en France.

Cette année, il aura lieu ce samedi 12 octobre de 10h à 19h, aux Docks – Cité de la mode et du design, proche de la gare de Lyon. L’entrée est payante, comptez entre 8 et 10 €.

Cité de la Mode et du Design

Comme il y a deux ans, on y retrouve des conférences sur des thèmes liés au véganisme (l’agriculture biologique par Claude Aubery, l’éthique animale par Mélanie Joy ou encore la présentation du livre « No Steak » d’Aymeric Caron). Seront présentes également un certain nombre d’associations comme l’Association Végétarienne de France, L214, Sea Shepherd ou Collectif 269. Une séance de dédicace aura lieu dans l’après-midi avec les auteurs qui font l’actualité littéraire végétarienne (Melle PIGUT pour « Pois Chiche », Aymeric Caron avec »No Steak », Melanie Joy pour « Why we love dogs, eat pigs and wear cows » (nous avions déjà publié un article sur cette auteure), Marie Laforêt pour son livre de recettes « Coco, Desserts gourmands, 100% végétal, Petit végétarien gourmand… » etc.

Cette année, le PVD accueillera « la plus grande journée culinaire biologique du monde » (dixit le site internet), avec des cours de cuisine toute la journée et en continu. Il faut compter 5 € par cours (inscription sur le site internet). Vous pourrez choisir entre des recettes sans gluten, les cuisines régionales ou du monde etc… le tout sans produits d’origine animale bien entendu. Il semblerait que la plupart de ces cours soient déjà complets.

Enfin, pour clore l’événement, le film « Vegucated » sera projeté pour la première fois en France (même s’il est sorti depuis pas mal de temps outre-atlantique) et sera suivi d’un débat avec un des producteurs du film.

Il y a deux ans, nous nous étions déjà rendus dans ce salon. En plus des stands de dégustation et des conférences sur des thèmes intéressants, le PVD a le mérite de faire découvrir au grand public le mode de vie vegan, sans stigmatiser les néophytes et les non-vegans. Pour ma part, il m’a fait découvrir certains produits alimentaires et m’a permis de rencontrer des personnalités qui font la promotion du végétarisme en France. Nous étions par contre déçus par l’exiguïté du site (La Bellevilloise, 20ème arrondissement de Paris) qui nous obligeait à nous marcher sur les pieds. Cette année le lieu sera plus spacieux. Nous nous y rendons de nouveau, ce salon s’annonce prometteur !

Site internet pour les renseignements et réservations: www.parisveganday.fr