Film « La santé dans l’assiette » : nos impressions

Le végétarisme commence à se démocratiser, au point qu’on le retrouve désormais dans les salles de cinéma!

En début du mois était projeté au cinéma Bel-Air de Mulhouse le film « La santé dans l’assiette », à l’initiative de l’Association Végétarienne de France (AVF). Ce cinéma propose régulièrement des soirées débat, et c’était précisément la formule choisie pour cette projection.

Affiche du film

Le film « La santé dans l’assiette », sous forme de documentaire, examine le rapport entre alimentation et santé ainsi que l’hypothèse selon laquelle le renoncement aux produits d’origine animale et industriellement transformés permettrait de soigner, voire guérir, la quasi totalité des « maladies de société » qui frappent tous les pays occidentaux.

Le film suit, en guise de fil directeur, l’itinéraire personnel du Dr. Colin Campbell, biochimiste nutritionnel à l’Université Cornell, et du Dr. Caldwell Esselstyn, ancien chirurgien de renom à la célèbre Cleveland Clinic.

41-237-311x217   41-238-311x217

Après la projection du film, un professeur de l’Université de Lorraine et délégué de l’AVF, Massimo Nespolo, et un médecin, ont répondu aux questions des spectateurs. Les échanges ont été très intéressants et ont complété les informations données par le film.

Les spectateurs avaient chacun des approches différentes: certains sont venus pour se conforter dans leur choix de manger végétarien/végétalien, d’autres, inquiets pour leur santé, souhaitaient s’informer des conséquences d’un changement d’alimentation.

Les protagonistes du débat ont répondu aux questions et inquiétudes avec pertinence et clarté, recentrant la problématique sur la France. Le film présentait des témoignages d’Américains et des chiffres sur la santé destinés au public américain.

bel air

En quelques chiffres, le débat a donc permis de clarifier la situation en France :

  • En France 15% de la population adulte est obèse. 60% de la population française a passé le seuil à partir duquel il ne faut plus grossir pour éviter l’obésité et les autres maladies de société. Au cours des 15 dernières années, l’obésité a augmenté de 75%. (obEpi-Roche 2009)
  • Les maladies cardiovasculaires, quant à elles, représentent la 2e cause de mortalité dans l’hexagone. Et chaque année plus de 15 000 pontages coronariens sont exécutés…

Nos impressions

Malgré le fait que le film soit tourné aux Etats-Unis et donc américano-centré, on retrouve les mêmes problématiques en France. On prend conscience de manière effarante des conséquences de nos choix alimentaires. Ce film casse le mythe de la nécessité de consommer de la viande pour les protéines ou des produits laitiers pour le calcium. C’est un documentaire pertinent par la présentation de données scientifiques (très nombreuses!) et de témoignages d’anciennes personnes malades ayant choisi de devenir végétaliennes. Je regarde donc le fromage avec une plus grande méfiance qu’auparavant !

Pour vous faire une idée, voici la bande annonce du documentaire:

Image de prévisualisation YouTube

Certains spectateurs n’ont pas été convaincus mais repartent avec plus d’informations. Et le journal Le Monde termine sa critique par ceci:

« De ce visionnage troublant, qui heurte d’anciennes convictions bien vivaces (sur l’utilité du calcium du lait et des protéines animales par exemple), on ressort troublé, plus que jamais convaincu qu’il faut manger pour vivre et non l’inverse. Mais un dernier doute émerge, peut-être plus éloquent en France qu’ailleurs : au pays des 300 fromages, du foie gras et du bon vin, des viandes en sauce et du beurre roi, vivre de carottes râpées et de graines germées… est-ce encore vivre ? »

A ces remarques, Massimo Nespolo répond que les possibilités de remplacer les aliments d’origine animale sont multiples, en témoignent les nombreux livres de recettes qui fleurissent dans les librairies, et tous les sites internet qui proposent des recettes alternatives.

En conclusion, une très bonne soirée, avec une salle de cinéma comble – une centaine de personnes ont fait le déplacement ! A la fin du débat a eu lieu un petit buffet de dégustation avec des pâtes à tartiner, cakes, faux fromages, saucisses et steaks végétaux, le tout sans produit d’origine animale! Ce moment nous a permis d’échanger avec les personnes présentes, dont les intervenants du débat.

Buffet dans le filmBuffet que l’on peut voir dans le documentaire

Pour rebondir, voici un article paru cette semaine dans le Nouvel Observateur (Obésité : le régime végétarien est meilleur pour perdre du poids), qui complètera bien le documentaire.

Les cosmétiques Alverde

Décidément, faire ses courses en Allemagne est un vrai plaisir lorsque l’on est à la recherche de cosmétiques vegan, de qualité et à prix raisonnable :)

Après vous avoir parlé de la marque P2, je vous présente aujourd’hui les cosmétiques Alverde, qui sont exclusivement disponibles dans les magasins DM.

alverde-e1384202271704

Alverde propose toute une gamme de produits naturels allant du gel douche au rouge à lèvres : difficile de ne pas trouver son bonheur.

DSC_0586

La marque décline son assortiment en plusieurs lignes : gamme classique allant du soin au maquillage, gamme pour hommes, pour bébés, pour peaux très sensibles et une gamme de produits solaires.

Les produits sont formulés à partir de matières végétales, et ne contiennent pas de conservateurs, colorants ou parfums synthétiques. Les matières premières sont de préférences certifiées bio, et la majorité des produits sont certifiés vegan. Aucune expérimentation animale n’est réalisée.

Les cosmétiques Alverde sont tous labellisés « Natrue » et ceux qui sont vegan portent les logos suivants sur leur emballage (c’est pratique pendant les courses, pas besoin de décrypter la liste des ingrédients !) :

veganblume-data

al

J’ai testé de nombreux produits Alverde, et j’ai particulièrement aimé la crème pour les yeux Vital Augencreme Passionsblume, les gels douche aux multiples et délicieux parfums, et de nombreux produits de maquillage.

Alors bien sûr, tous les produits ne sont pas parfaits : je trouve que les après-shampoings pourraient être plus riches et nourrissant pour mes cheveux qui ont tendance à faire des frisottis. Certains fards à paupières sont poudreux et peu pigmentés, mais d’autres, notamment les fards nacrés, sont superbes. Le mascara vegan m’a beaucoup déçue, il ne fait aucun effet sur mes cils : ni longueur ni volume. Je préfère également la base pour les yeux de P2 à celle d’Alverde. D’une manière générale, on peut regretter le peu de nuances disponibles dans les produits pour le teint : les personnes ayant une peau mate ou foncée auront peu de choix.

Ici le quatuor « Taupe Harmony » dont les fards pourraient être plus pigmentés : 

DSC_0620

DSC_0625

Mais malgré ces défauts, la grande majorité des produits sont d’excellente qualité : par exemple les poudres bronzantes, de nombreuses ombres à paupières et produits de soin, les dentifrices…Certains produits ont été récompensés par des tests consommateurs, comme le démaquillant bi-phasé (vegan et coûtant moins de 2 euros), ou l’huile de soin à la noix de coco.

Encore des photos…

DSC_0597

Les trois ombres à paupières « mono » testées sur la peau : 20 Tulpenpracht (édition limitée), 08 Golden Chestnut, 01 Elegant Beige :

DSC_0613

Les poudres bronzantes Sunny Bronze (20) et Light Bronze (10) : 

DSC_0593Des produits pour le teint (dont les poudres bronzantes) :

DSC_0639

Les correcteurs « camouflage » en teintes Sand  n°1 (droite) et Beige n°2 (gauche) :

DSC_0607

Sand (gauche) et Beige (droite) : 

DSC_0627Je ne les ai pas encore testés.

A noter : Alverde est la marque de produits cosmétiques naturels la plus vendue en Allemagne. Pour ceux qui n’habitent pas à la frontière allemande, certains produits peuvent être trouvés sur Ebay ou Amazon. Attention certains vendeurs exagèrent avec les prix !

Et pour les curieux qui maîtrisent la langue allemande, voici une visite dans les coulisses d’Alverde :

Image de prévisualisation YouTube

Si vous souhaitez que je fasse un article sur un produit en particulier, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire ;)

Les chaussures Nicora Johns

Connaissez-vous Nicora Johns ?

nicora johns

Si vous visitez parfois le blog d’Alicia Silverstone, vous avez peut-être entendu parler de cette Américaine qui a lancé sa ligne de chaussures vegan pour hommes et femmes, via le site de financement collaboratif Kickstarter.

Tout le processus de fabrication de ces chaussures suit des règles très strictes.

En effet, les paires sont intégralement fabriquées aux Etats-Unis ce qui est un exploit en soi, et permet de créer des emplois et de valoriser le savoir-faire des artisans américains. Sachant qu’uniquement 1 % des chaussures portées par les Américains sont fabriquées aux Etats-Unis, il était temps de réagir !

Les matériaux utilisés sont respectueux de l’environnement et fait pour durer. Le cuir étant banni, cela permet de pas avoir recours au processus chimique de tannage extrêmement polluant et toxique pour les ouvriers.

sallys

virginia skimmer flat

Pourquoi ne pas vous laissez tenter par une paire de chaussures de qualité plutôt que par une paire de chaussures, certes sans cuir et moins chères, chez H&M ou Camaïeu, mais fabriquées dans des conditions douteuses et qui ne dureront pas plus d’une saison ?

De plus, les commandes personnalisées sont possibles ! Vous pourrez laisser parler votre créativité dans le choix des coloris et des matières parmi des échantillons proposés. 

arguments

criteres

swatches

De mon côté j’hésite, j’hésite :) En Europe, il y a aussi les chaussures Beyond Skin et Good Guys Don’t Wear Leather qui sont fabriquées au Portugal…Mais j’aime beaucoup certains modèles de Nicora Johns !

Nicora Johns est très active sur Instagram, si vous utilisez cette application n’hésitez pas à la rajouter (mais gare aux tentations ;) ).

Voici mes clichés préférés :

purple sallys

sallys brown celery

virginia

priscilla

priscilla on feet

Et pour finir, Jessica du blog The Tree Kisser portant le modèle Priscilla de Nicora Johns :

the tree kisser nicora johns

Nouveau design pour Vegenious

Comme nous vous l’avions annoncé dans l’article du premier anniversaire du blog, un nouveau design a fait son apparition sur Vegenious!

Nous voulions un blog plus agréable, moins chargé, et surtout plus à notre image. Nous avons donc fait appel à une illustratrice que nous aimons beaucoup: Djoïna.

En quelques mots, elle a réalisé des illustrations pour le magazine Paulette, et tient un blog avec des illustrations très amusantes. Nous la remercions donc pour sa contribution à rendre vegenious plus pétillant et plus joyeux.

vegenious.jpg

Adieu à la pastèque qui trônait sur la bannière, place à un joli dessin représentant les deux auteurs, avec les différents thèmes que le blog aborde: la cuisine, la mode, le maquillage, la nature.

Sinon, vous l’avez peut-être remarqué, nous essayons de publier deux articles par semaine. Nous fourmillons d’idées, sur des thèmes variés, et c’est avec plaisir que nous vous partagerons nos passions et nos découvertes. Si vous avez des souhaits particuliers quant aux thèmes abordés, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à nous envoyer un e-mail. A bientôt !