Des chaussures de cowboy !

Je vous présente ma deuxième acquisition chez Good Guys Don’t Wear Leather….et ce sont des santiags !

J’ai beaucoup beaucoup hésité…et j’ai craqué !

Le côté pointu me faisait un peu peur et je ne suis pas du tout habituée à ce style de chaussures qui allonge le pied.

Au final je suis ravie et je les porte tout le temps en ce moment :)

Le manteau est en matière synthétique, avec de la fausse fourrure. Il vient de chez Tally Weijl mais je ne suis pas totalement satisfaite par la qualité (la matière a tendance à attraper les poussières ou poils de chats).

Le sac est de chez Matt & Nat.

alex

DSC_0755-Version-2

duke

 

Notre interprétation du riz pilaf

Cette recette ancestrale nous vient d’Asie. Il s’agit d’un plat typiquement oriental, cuisiné de l’Inde jusqu’en Turquie, avec à chaque fois des spécificités. Nous vous proposons aujourd’hui un pas-à-pas pour vous montrer comment nous la préparons.

1) Les ingrédients :

  • trois carottes
  • des ocras ou des petits pois
  • un oignon
  • un poivron vert (on peut aussi ajouter un poivron rouge, les couleurs seront très jolies)
  • une gousse d’ail
  • deux « saucisses » Taifun au tofu ou tout autre sorte de tofu ou seitan selon vos goûts. On peut aussi ne rien mettre si on préfère :)
  • du riz basmati

DSC_0654  DSC_0657

2) Après avoir découpé les légumes, les faire revenir dans une poêle bien large avec de l’huile d’olive. Rajouter les saucisses.

DSC_0660  DSC_0669  DSC_0665

3) Préparer à part et tranquillement le mélange d’épices : sel, poivre, cumin, cannelle, coriandre, grains de poivre.

Ne pas verser à l’aveugle les épices directement au dessus de la poêle, c’est la meilleure façon de se tromper dans le dosage.

Nous aimons préparer les épices à part dans une petite assiette puis les mélanger, avant de saupoudrer le tout sur les légumes.

Facultatif : on peut aussi rajouter des clous de girofle, des bâtons de cannelle…

Différentes épices DSC_0667  DSC_0683

4) Prochaine étape : la préparation du riz basmati avec de la margarine, dans un auto-cuiseur.

Traditionnellement, on rince le riz à la main trois fois, pour enlever l’excédent d’amidon. L’eau devient très vite laiteuse, puis de moins en moins au fur et à mesure. Plus on rince, moins le riz sera collant. Une fois le riz rincé et égoutté, on verse l’eau bouillante.

Une tasse de riz nécessite environ 1 tasse et demi d’eau chaude. On ajoute une cuillère à soupe de margarine végétale à la fin.

DSC_0688  DSC_0692  DSC_0695  DSC_0699  DSC_0701

5) Les légumes cuits sont aussi incorporé au mélange riz/eau chaude/margarine, et on peut lancer la cuisson, qui durera environ 15 minutes.

L’auto-cuiseur est indépendant et garde le mélange au chaud une fois qu’il est prêt, ce qui permet de s’attarder un peu à l’apéro ;) 

DSC_0703  DSC_0711  DSC_0718

C’est prêt !

Cette recette se décline à l’infini avec des légumes qui ne rendent pas trop d’eau comme les petits pois, poivrons, oignons..Il vaut mieux éviter d’utiliser des tomates et des courgettes.

Elle est très digeste et ne contient pas de gluten (sauf si vous utilisez du seitan ou des simili-carnés contenant du gluten bien sûr). Elle est idéale pour de grande tablées et donne un riz délicatement parfumé et très gourmand.

Elle se réchauffe également très bien et s’emporte facilement au travail pour la pause de midi. Elle nécessite environ une demi-heure de préparation, sans se presser.

DSC_0728

Nous vous conseillons de servir ce plat avec une salade de concombre à la crème de soja.

Bon appétit ! :)

Coups de coeur (septembre 2013)

- Lire le magazine CherryPepper : je vous conseille particulièrement l’article sur les labels cruelty-free, très instructif. Mon rêve serait que ce magazine sorte en version papier. 

cherry pepper

- Préparer des falafels (avec la recette de Chloe Coscarelli) : un délice, la recette vient de son premier livre de cuisine.

IMG_20130915_122703

Image de prévisualisation YouTube

 

- Visiter la boutique Amapola à Barcelone et acheter un joli sac Matt&Nat

Amapola

Sac Matt and Natt

Ce sac me suit désormais partout où je vais ! Son système de fermeture est très pratique et je le trouve élégant. Si vous êtes de passage à Barcelone, je vous conseille un tour dans la boutique vegan Amapola, ouverte en fin d’après-midi et qui regorge de jolies choses.

- Manger des fleurs de courgettes

fleurs de courgette

fleurs de courgettes

Recette et photos trouvées ici  N’hésitez pas à faire un tour sur ce très joli blog de recettes en anglais !

- Utiliser l’éponge de type « beauty blender » de DM

dm

Pour moins de 3 euros, elle est très pratique pour appliquer l’anti-cerne et le fond de teint.

- Me coiffer avec la brosse Tangle Teezer

tangle teezer

 

Cette bestiole fait un peu peur au début mais je la trouve très efficace pour démêler mes cheveux sans trop les casser. En plus elle se nettoie facilement, ce qui est pratique quand on a l’habitude de se mettre des huiles sur la chevelure.

- Utiliser l’après-shampoing à la rose de Lavera : il est super efficace ! Dommage qu’il se vide assez rapidement…

lavera hair

- Faire pousser et récolter des butternuts : mon plaisir de cet été / automne :)

IMG_20130818_105534

IMG_20130818_105234

IMG_20130818_105131

IMG_20130918_232048

- Boire du cappuccino au lait de soja, ici à Bâle.

capuccino lait de soja

- Observer le hérisson qui habite mon jardin manger des épluchures du compost.

hérisson

 

Un fast-food végétarien: le « East Side Burgers »

La faim nous guide parfois vers des lieux insolites. C’est ce qui nous est arrivé quand nous avons quitté le salon du Paris Vegan Day à la recherche d’un restaurant végétarien.

Le bruit court parmi le petit monde vegé qu’un fast-food nommé East Side Burgers a ouvert ses portes à Paris. C’est sûr que le concept est prometteur: un fast-food attire toujours du monde, s’il est en plus végétarien, l’endroit promet d’être branché et à la mode, tant pour le public novice que pour les plus avertis.

Devanture du East Side Burgers

Ce restaurant, qui s’apparente à un snack, puisqu’on y mange sur le pouce dans un lieu relativement petit, se situe dans le 11ème arrondissement de Paris. En fait, c’est assez facile à trouver, même pour les petits provinciaux comme nous. Il suffit de prendre la ligne 9 du métro, et de descendre à la station Saint Ambroise. Le East Side Burgers se situe juste en face de la bouche de métro. Pour notre part, nous avons pris la ligne 5, nous sommes descendus à la station Richard Lenoir, puis nous avons suivi sur une cinquantaine de mètres une avenue boisée (Boulevard Richard Lenoir) et avons tourné à la première à droite, pour tomber sur le snack.

Autant vous dire qu’il a fallu nous armer d’un peu de patience pour pouvoir goûter un hamburger végétarien ou vegan, une petite foule faisant déjà la queue devant l’entrée. Il est bon de préciser que nous nous y sommes rendus le jour du « Paris Vegan Day »  qui a attiré beaucoup de monde. Certains, comme nous, ont eu l’idée de manger végétarien dans un endroit un peu plus calme.

La décoration extérieure est sympathique, on dirait de loin un Café Starbucks, des tons vert sapin, il y a un air de déjà vu.

Nous commandons au comptoir, et avons le choix entre deux types de hamburgers: le fromager ou le forestier. Pour le deuxième, il y a l’option « vegan ».

En gros, dans un hamburger, vous avez un steak de tofu, des oignons frits, de la salade, une sauce, une tranche de fromage ou de substitut de « fromage », des champignons pour le forestier. Il semblerait que les produits Vegusto soient utilisés dans les hamburger, mais nous en sommes pas certain.

Nos deux menus
les menus sont prêts à être dévorés

Nous nous installons au sous-sol, très bien éclairé. Un haut-parleur nous appelle quand les menus sont prêts, ce qui est bien pratique. Les burgers sont accompagnés de frites excellentes et d’une canette de soda. On peut aussi ajouter un dessert, comme un cheesecake ou des cupcakes (vegans). A noter que le cheesecake était délicieux.

En conclusion, c’était bon, je n’oserais pas dire « comme un vrai fast-food », mais la ressemblance est marquante. Les prix sont corrects, environ 9 euros pour un menu, un tout petit peu plus cher qu’au McDo, mais il y a sans aucun doute la qualité et la marque de fabrique « veggie » en plus.

le burger "Fromager"   le burger "le Forestier" vegan
à gauche, le « Fromager » ; à droite, le « Forestier »

D’ailleurs, si vous n’êtes pas tentés par la formule « hamburger-frites », vous pouvez remplacer les frites par une salade coleslaw, et des quiches maison sont également proposées.

Infos pratiques:

60, Boulevard Voltaire
75011 PARIS

Burgers proposés à partir de 5,95 €
Carte bleue à partir de 13 €

Le site internet eastsideburgers.fr détaille bien la carte, elle change d’ailleurs chaque jour, et les semaines ne se ressemblent pas.

 

Repas du jour: l’assiette automnale

Après des articles sur les tenues du jour (que vous pouvez toujours consulter ici ou ), nous enchaînons avec une nouvelle série : les repas du jour.

Une belle assiette, végétalienne paraîtra de temps en temps sur Vegenious, au gré de nos humeurs et nos envies. Le but? Vous faire partager nos recettes, et accessoirement vous ouvrir l’appétit ! Il va de soi qu’un blog ayant pour thème le végétarisme doit faire une place à l’alimentation végétale.

Aujourd’hui, nous vous présentons l’assiette automnale :

assietteautomne

Cette assiette a été préparée en une demi-heure !

Le plus long a été de cuire le mélange de quinoa et céréales. Il a été ensuite mélangé avec des saucisses au tofu Taifun et des oignons revenus à la poele. Les légumes sont congelés et les figues proviennent du jardin.

Ce fut un régal :)